contactez-nous

Choix de Bardage ? Bois, PVC, Résine, Fibro-Ciment ?

Quel bardage choisir en 2019 ? Notre comparaison de bardage bois, PVC, résine, fibro-ciment pour l'habillage efficace de votre façade.

06/2016
Bardage

Quel bardage choisir ?

Le secteur du bâtiment est le plus gros consommateur d’énergie en France et économiser cette dernière est devenue un enjeu prioritaire. Pour cette raison, l’isolation thermique des bâtiments est devenu un sujet d’actualité.  

Au vu des procédés actuels, l’isolation par l’extérieur (ITE) est reconnue comme la plus efficace car elle permet d’envelopper le bâtiment d’un « mur manteau » et ainsi de supprimer la totalité des ponts thermiques.

Vous avez le projet d’isoler vos murs par l’extérieur ou vous souhaitez simplement habiller votre façade.  Les offres de finitions sont multiples et souvent alléchantes, mais que choisir ?

Votre choix transformera inévitablement l’apparence de votre maison, parfois de façon radicale, mais si cette réflexion est souvent ludique, la décision finale est toujours difficile. L’aspect esthétique pèse dans la balance, mais c’est loin d’être le seul critère à prendre en compte. Il y a beaucoup de matériaux sur le marché, chacun avec une grande variété de prix, de fiabilité, et de contraintes d’entretien. De plus, il convient aujourd’hui de choisir un matériau durable dans le sens écologique du terme.

Comparons les avantages et inconvénients de chaque type de bardage et leurs impacts respectifs sur l’environnement.

Le bardage bois

Le bois était le leader incontesté de ces dernières décennies. Il confère immédiatement un aspect authentique et chaleureux au bâti, mais s’altère en raison des longues expositions aux intempéries et prend une teinte grise/argentée qui ne plaira pas à tout le monde.  Le bardage bois se peint très facilement et peut être acheté séché et apprêté en usine afin d’assurer une résistance maximale aux moisissures.

La plupart des bois utilisés sont des bois tendres, faciles à travailler, à imprégner, à coller et à clouer…

Les tarifs varient selon les espèces et leur résistance aux intempéries, insectes et champignons.

Le Mélèze, le Pin et l’Epicéa sont  les moins onéreux mais sont peu durables (5 à 15 ans). Ils doivent être traités et imprégnés à cœur pour une utilisation extérieure. Le Douglas, le Cèdre et le Châtaigner sont des choix plus résistants,  et auront une durée de vie entre 10 et 25 ans.

Dans tous les cas, un bardage bois devra être entretenu régulièrement pour en tirer une longévité maximale. Les fissures apparentes doivent être scellées, une lasure doit être passée tous les 2 ans ou une peinture tous les 5 ans.

Note écologique :

Le bois est aujourd’hui loin de remporter la palme d’or du bardage le plus écologique.

Il est certes très facile à détruire, mais le traitement en autoclave qu’il reçoit pour résister à une utilisation extérieure est très néfaste pour l’environnement et plus particulièrement pour les organismes aquatiques. A ceci s’ajoute l’impact écologique des lasures ou peintures d’entretien et sa faible durée de vie implique qu’il faut le remplacer relativement fréquemment, ce qui alourdit son bilan carbone.

Le bardage en fibres de bois / composite

Liées à chaud et sous haute pression, les fibres de bois mélangées à de la résine forment un bardage très dur. Ils sont conçus pour éliminer les défauts que l’on peut rencontrer sur des lames en bois massif, sont plus résistant aux intempéries, et moins coûteux à l’achat et à l’entretien. Ils existent dans de nombreux styles et textures, et sont vendus prêts à poser ou prêts à peindre.

Malgré les avancées technologiques, ces matériaux composites ont toujours leurs défauts. L’industrie du bardage en fibres de bois a beaucoup souffert des nombreuses plaintes collectives déposées en raison des problèmes de résistance à l’humidité et les nouveaux arrivants sur le marché ne sont pas présents depuis assez longtemps pour bénéficier d’une crédibilité significative. Certains clients leur reproche aussi le coté inesthétique des joints d'aboutages.

Attention notamment à la pose près du sol de ces matériaux, à cause de l’humidité en partie basse.

Note écologique :

L’impact de sa production sur l’environnement est plus faible que dans le cas du bois massif, mais sa faible durée de vie et la nécessité de peindre alourdit son bilan carbone. La transformation du produit manufacturé est aussi très énergivore.

Le bardage en résine

Le bardage en résine est arrivé dans les années 1960. Il est ultrarésistant et se décline en une quantité incalculable de coloris et de textures. Comme les couleurs sont pigmentées dans la masse, celles-ci ne ternissent ni ne s’altèrent que peu ou prou dans le temps par exposition aux UV et les éventuelles rayures, coup restent invisibles. Les procédés de fabrication très sophistiqués d’aujourd’hui créent des produits qui imitent étonnamment bien le grain du bois ou un aspect brossé (imitant un bois à veinage lisse) depuis quelques mois

Les produits en résine sont  fins et très légers, ce qui les rend facile et rapides à poser, permettant une réduction des coûts de main d’œuvre. Cette finesse leur confèrent une légère flexibilité et par conséquent une résistance aux chocs inégalée. Le système de pose les rend résistants aux tempêtes et aux vents jusqu’à 260 km/h tout en permettant la ventilation de la structure donc l’élimination des problèmes d’humidité.

Les marques leaders sur cet énorme marché mondial proposent aujourd’hui des garanties à vie transférables d’un propriétaire à l’autre dans les pays où la législation le permet. Ce n’est pas le cas de la France, où la garantie est encore plafonnée à 50 ans.

Ces produits en résine vinylique ou acrylique haut de gamme sont aujourd’hui les plus polyvalents et les plus durables du marché. La résine acrylique est composée d'une masse acrylique, de minéraux naturels et libres (environ 75%) et de pigments de couleurs. Écologiquement c'est l'avenir dans ce domaine. Ils ne craignent ni l’humidité, ni les UV, ni la chaleur, ni les moisissures et insectes comme les autres matériaux, et qui plus est, ils ne nécessitent aucun entretien.

Note écologique :

La résine peut durer des décennies, voire des siècles, ce qui allège considérablement son bilan carbone. De plus, la résine est recyclable à 100% et permet de broyer et refondre les chutes pour fabriquer de nouvelles lames.

Le bardage en fibres-ciment

Les bardages en fibres-ciment sont un mélange de ciment, de sable, de fibres de cellulose et de silice, parfois d’argile et de fibres de bois. Ils se présentent sous forme de lames épaisses qui se posent uniquement en clin grâce à un système de clips ou de vis Il existe de nombreuses textures qui imitent le grain de véritables types de bois massifs, celles-ci apparaissent assez grossières lorsque l’on s’approche du support.

C’est un matériau résistant aux insectes, aux vents, à l’humidité et à la chaleur, les peintures ont donc tendance à mieux tenir que sur le bois. Néanmoins, une peinture d’usine est fortement conseillée, et aura une durée de vie moyenne de 15 ans.  

C’est un matériau lourd, donc difficile et long à poser, la découpe laborieuse de fibres-ciment crée de la poussière et des éclats, et les lames peuvent se briser à l’impact.

Si des fissures ou des bosses apparaissent, une réparation sommaire et peu esthétique peut être réalisée avec un composé.  Si une lame doit être changée, la totalité de la façade devra être déposée.

L’installation de ce type de bardage est lourde, elle requiert des techniques spéciales et des outils adaptés qui viendront s'ajouter au budget. De plus, trouver un spécialiste avec de l’expérience de la pose de fibres-ciment est une nécessité qui n’est pas tâche facile.

Une pose mal faite de ce bardage provoque des problèmes d’humidité dans les supports de structures mais aussi  dans le revêtement en lui-même.

L’entretien est lui bien moins contraignant qu’un bardage bois, cependant attention au lavage à haute pression qui pourrait marquer définitivement les lames.  

Note écologique :

Ce produit bénéficie d’une bonne durabilité ce qui réduit son bilan carbone, cependant il est encore relativement nouveau et sa longévité doit encore être mise à l’épreuve. De plus, il ne peut pas être recyclé pour fabriquer de nouvelles lames mais peut être intégré a la fabrication de revêtement routier.

Le bardage PVC

Les bardages en PVC sont proches des bardages en résines, notamment sur l’entretien presque inexistant, mais ils sont loin d’avoir la même résistance et durabilité. Ils sont aussi moins onéreux.

Les lames de bardage en PVC sont fixées par clouage, parfois par vissage, et sont plus épaisses que les lames en résines. Très peu de coloris sont disponibles, et ne sont pas teintés dans l’épaisseur du produit. Leur traitement contre les UV est de plus en plus efficace, mais celui-ci reste superficiel. En conséquence, c’est un produit qui deviendra plus rigide, cassant et de moins en moins résistant au fil du temps. Leur durée de vie moyenne correspond aux garanties appliquées par les fabricants: de 5 à 10 ans.

Note écologique :

Le bardage PVC a sensiblement le même bilan carbone que la résine lorsque l’on s’arrête à sa production.  Sa faible durée de vie entache ce premier bilan positif puisqu’il faut le changer relativement souvent.  

Le bardage métallique

Les bardages métalliques sont disponibles en lames pressées et peintes dans de nombreuses formes et tailles. Ils sont faciles à installer puisque les lames sont taillées facilement à la demande. Ce type de bardage est assez durable dans le sens où il est immunisé contre le feu, les moisissures et les insectes. Cependant, il est très peu adapté au littoral car les embruns salés ont sur lui un effet désastreux.

L’entretien est simple, puisqu’il peut être lavé à l’eau accompagnée d’un détergeant.

Les inconvénients de ce type de bardage sont peu nombreux, mais comprennent néanmoins  la possibilité d’apparition de bosses lors d’un choc, ainsi que la pénétration de l’humidité au travers des joints. Sans oublier une capacité d’isolation très pauvre, la décoloration des peintures, et les éventuelles rayures très visibles.  

Note écologique :

L’aluminium et l’acier requièrent beaucoup d’énergie pour être produit, mais se recyclent facilement et efficacement.

En Conclusion

Quel bardage choisir pour votre maison ?

Ce choix final vous appartient et sera en fonction de vos habitudes de vie. Elles peuvent être d'ordre esthetique, économique, écologique... Par exemple si vous aimez le bois, son esthetique, si vous aimez bricoler pendant vos periodes de vacances et vos week-end vous choisirez peut etre un bardage en bois qui necessitera un entretien regulier. Par contre un adepte du sport, des longues balades bucoliques ou de la peche a la ligne choisira sans doute un bardage sans entretien qui vous laissera du temps libre pour vos activites exterieures.

Partager cette article sur :

Un professionnel reconnu a votre service

Qualibat RGE – Éco Artisan et Partenaires EDF / Bleu Ciel
ISOL' Facade 44 - Eco Artisan
ISOL' Facade 44 - Qualibat RGE Loire AtlantiqueISOL' Facade 44 - Partenaires Bleu CielISOL' Facade 44 - Partenaire Solutions Habitat EDF

Ou nous trouver

Isolation Extérieure – Bardage – Isolation des Combles

ISOL' Façade 44 est une entreprise créée depuis plus de 12 ans et spécialisée dans l'isolation extérieure et la rénovation de façade avec bardage. Notre entreprise est basée a Pont Saint Martin (44) dans la zone de Viais. Nous intervenons sur toute la Loire Atlantique, le Maine-Et-Loire (49) et la Vendée (85). Par exemple, nous avons réalisé l'isolation et le bardage de maison a Nantes, La Baule, Pornic, St Brevin, Legé, St Gilles Croix de Vie, St Jean de Monts, Chalonnes sur Loire, Bauné...

Contactez nous

Pour vos projets de rénovation énergétique de vos façades

Merci ! Nous vous recontacterons dans les plus bref délais.

Il semblerait que l'envoi de votre formulaire ai échoué. Si le problème persiste, contactez-nous directement au 06.30.84.16.01